Qui sont les acheteurs d’Art ?

Les acheteurs d’art permettent aux artistes de vivre de leur art. Il existe d’ailleurs actuellement plusieurs intermédiaires qui facilitent la vente à l’instar des galeries d’art physiques et virtuelles, des ventes aux enchères, etc. Mais qui sont les principaux acheteurs d’art ? Quels sont leurs objectifs ?

Les collectionneurs d’art, représentants plus de la majorité des acheteurs

Les plus grands acheteurs d’Art sont les collectionneurs d’art, ce sont les clients privilégiés des artistes. Ils sont capables d’acquérir une œuvre à un prix démesuré. Le collectionneur passionné est un adepte d’un seul ou de plusieurs artistes et sélectionne les œuvres sur le coup de l’émotion. Le collectionneur philanthrope par contre souhaite mettre en valeur l’artiste. Il aime avoir du contact avec son interlocuteur et ne revend que rarement ses collections. Il se focalise principalement sur les arts contemporains et n’hésite pas à visiter les galeries physiques et virtuelles pour trouver de nouveaux talents. En tout cas, ces collectionneurs sont capables d’y mettre le prix si une œuvre les fascine !

Les investisseurs, souhaitant réaliser des plus-values

Ce sont des hommes d’affaires ayant une bonne connaissance du monde de l’art. Ils cherchent les bons moyens pour se faire de l’argent. L’investissement dans l’art présente effectivement une opportunité, car les plus-values peuvent aller jusqu’à plusieurs millions d’euros. Pour trouver une bonne affaire, ces acheteurs d’Art se basent sur la valeur réelle de chaque œuvre d’art et projettent leur vision sur le long terme pour évaluer si l’œuvre est rentable ou non. Pour cela, ils seront amenés à surveiller la cote de chaque artiste ainsi que leur évolution sur plusieurs années et à jeter un œil sur les avis des experts dans ce secteur. Certes, le risque est élevé, mais pour mettre toutes les chances de leur côté, ils assurent une veille permanente afin de dénicher des perles rares et de vendre au bon moment et au meilleur prix.

Les entreprises et les particuliers, achetant sur un coup de cœur

De nombreux particuliers et professionnels achètent également des œuvres d’art. Pour les acheteurs d’Art qui sont soumis à l’Impôt de solidarité sur la fortune ou ISF, cette solution permet de réduire le montant du revenu imposable ou même de profiter d’une exonération totale. Mais en même temps, les œuvres d’art apportent du charme et de l’authenticité aux habitats.

Pour une entreprise, l’allègement d’impôt sera évalué en fonction de l’œuvre achetée et calculé directement sur le résultat de l’exercice d’acquisition durant les quatre années suivantes. Si l’œuvre est conservée pendant 5 ans, la réduction fiscale peut aller jusqu’à 20%, sans excéder 5 % du CA.

Quoi qu’il en soit, pour ceux qui n’ont aucune connaissance dans ce domaine, il est plus judicieux de faire appel à un professionnel. Ce dernier sera de bon conseil pour choisir l’œuvre la plus adaptée à son projet et à son budget.

Acheter une œuvre d’Art sur internet : comment éviter les arnaques ?
Comment est calculée la cote d’un artiste ?